laveur de vitres

09/04/2018   Fiches métiers  

Est-il possible de devenir laveur de vitres comme micro-entrepreneur ? Oui et il n’est pas nécessaire de se tenir à carreaux pour cela.

Rappelons d’abord le b.a.-ba du métier. Le laveur de vitres intervient aussi bien pour des particuliers que des professionnels. Donc cela signifie qu’il peut travailler sur des grandes surfaces, notamment quand il s’agit de vitres extérieures d’immeubles et donc qu’il devra posséder une plateforme élévatrice pour se déplacer. Il doit respecter des normes de sécurité très précises et, bien sûr, ne pas être sujet au vertige. Il doit posséder les équipements nécessaires : gants harnais, etc. Il possède un matériel de travail adapté et accepte les contraintes liées au travail qu’elles soient physiques (posture) ou en termes d’horaires (en dehors des heures de bureau).

Au niveau de la formation, aucune qualification spécifique n’est requise. Néanmoins, il existe des  CQP (Certificats de Qualification Professionnelle ) laveur de vitres ou des CAP agent de propreté et d’hygiène qui enseignent les rudiments du métier.

Il est à noter, que, dans le cadre d’une intervention chez un particulier, le laveur de vitres peut lui permettre de profiter d’une réduction d’impôts de 50%. Pour ce, il lui suffira de remplir une déclaration de services à la personne, en ligne.

En tant qu’artisan, il dépend de la Chambre des Métiers et de l’Artisanat auprès de laquelle il devra faire sa déclaration pour s’inscrire. Il lui faudra donc effectuer un SPI (Stage Préparatoire à l’Installation).

Enfin, il n’oubliera pas de souscrire une assurance responsabilité civile professionnelle, obligatoire pour tout micro-entrepreneur.

 

Vous avez besoin d'aide ?
Contactez nos spécialistes