Categories
Les actualités du statut

Auto-entreprise : les derniers chiffres de 2023

Publié le 02/02/2023
Auto-entreprise : les derniers chiffres de 2023

D'après les derniers chiffres publiés par l'Insee, le nombre d'auto-entrepreneurs continue de progresser. Ils étaient 2,5 millions à la fin du 2nd trimestre 2022. Nombre de créations d'auto-entreprises, évolution du chiffre d'affaires et métiers les plus dynamiques : découvrez tous les chiffres sur la micro-entreprise.

 

Un nombre croissant d’auto-entreprises

Malgré un essoufflement attendu, le nombre de créations de micro-entreprises a poursuivi sa progression en 2022. Sans grande surprise, l’auto-entrepreneur reste donc le statut plébiscité par les créateurs d’activités.

 

keyboard_arrow_rightUne hausse des micro-entrepreneurs actifs

Selon la note de conjoncture de l'URSSAF de janvier 2023, s’appuyant sur les chiffres de l’Insee, la France comptait 2,5 millions d'auto-entrepreneurs administrativement actifs fin juin 2022, soit 272 000 de plus par rapport à fin juin 2021 (+ 12,2 %).

Le nombre d’auto-entreprises poursuit donc sa progression. Pour preuve, on ne comptait que 1,928 million de micro-entrepreneurs à la fin 2020, une année pourtant déjà marquée par une forte hausse du nombre de micro-entreprises (+ 287 000 sur 12 mois). Sur la période de décembre 2020 à juin 2022, cela représente donc une augmentation de près de 30 % du nombre d’auto-entrepreneurs administrativement actifs.

 

keyboard_arrow_rightUn ralentissement des créations d'auto-entreprises

Cette hausse résulte avant tout d'un nombre élevé de nouvelles immatriculations. Pour preuve, au 30 juin 2022, l'Insee dénombrait 692 000 créations de micro-entreprises sur 12 mois.

Toutefois, le nombre d'immatriculations commence à marquer le pas. Les créations d'auto-entreprises ont reculé de 4,4 % sur un an, alors que cette évolution était encore de + 30 % en 2021. Un ralentissement qui s'explique notamment par l'engouement autour du statut au sortir de la crise sanitaire et qui, depuis, s’est tari.

Ces chiffres viennent malgré tout confirmer l’attractivité du régime, au détriment d’autres formes d’entreprises : environ 2 entreprises sur 3 sont désormais créées sous le régime de la micro-entreprise.

Lire aussi : Comment créer une micro-entreprise ?

 

keyboard_arrow_rightUne explosion des radiations de micro-entreprises

Dans le même temps, le nombre de fermetures progresse, lui aussi, fortement. Sur une période de 12 mois, l'Insee a dénombré 420 000 fermetures de micro-entreprises, soit une augmentation de 25,8 % par rapport à juin 2021. Autre exemple, le nombre annuel de cessations d'activité n'était que de 312 000 en 2020 et n'avait progressé que de 6,3 % sur une période d'un an.

Le contexte des dernières années, fortement marqué par la crise du Covid-19, explique en grande partie cette hausse du nombre de radiations. Durant cette période, la micro-entreprise a largement été utilisée comme une solution temporaire pour avoir une source de revenus, avant que ces « entrepreneurs opportunistes » ne retournent finalement vers un emploi salarié. Notons également que de nombreuses personnes ont cessé leur activité par défaut de viabilité, notamment suite à l’arrêt des aides liées au Covid-19.

Lire aussi : Comment fermer son auto-entreprise ?

 

Une augmentation globale du chiffre d’affaires

Bien que le chiffre d’affaires moyen des auto-entrepreneurs ait atteint un niveau record, il reste malgré tout inférieur au Smic.

 

keyboard_arrow_rightUne moitié d’auto-entrepreneurs avec un chiffre d’affaires positif

Autre indicateur intéressant : au 2nd trimestre 2022, 1,302 million d'auto-entrepreneurs ont déclaré un chiffre d'affaires positif, soit près de 11 % de plus qu'au 2nd trimestre 2021. Ainsi, 52 % des auto-entreprises sont considérées comme économiquement actives.

Au 30 juin 2022, on dénombrait donc 231 000 micro-entrepreneurs économiquement actifs de plus qu'en décembre 2020 (1,071 million). Malgré tout, la part de micro-entreprises économiquement actives ne cesse de diminuer : elles étaient encore 60 % en 2019.

Lire aussi : Tout savoir sur le chiffre d’affaires des auto-entrepreneurs

 

keyboard_arrow_rightUn nouveau chiffre d'affaires moyen record

Toujours selon les chiffres de l'Insee, le chiffre d'affaires global des micro-entreprises a représenté 6,39 milliards d'euros au 2nd trimestre 2022. Une progression record car il n'était encore que de 15,94 milliards d'euros sur l'ensemble de l'année 2020. Toutefois, bien que le chiffre d'affaires ait augmenté de 19,7 % sur un an, sa progression ralentit grandement : elle était de 61,3 % au 2nd trimestre 2021.

Ainsi, le chiffre d'affaires trimestriel moyen s'est élevé à 4 907 € au 30 juin 2022, soit une hausse de 7,9 % par rapport à l'année précédente. Surtout, c'est le montant le plus important depuis la création du statut d'auto-entrepreneur. Il est en effet supérieur de 200 € au niveau atteint au 4e trimestre 2021, jusqu'à présent le plus élevé.

 

keyboard_arrow_rightUn revenu moyen malgré tout inférieur au Smic

Par conséquent, le chiffre d'affaires mensuel moyen s'élève désormais à 1 635 €. Certes, ce montant augmente. Mais il reste néanmoins limité, surtout après lui avoir appliqué l'abattement forfaitaire applicable aux micro-entrepreneurs et permettant de calculer leur revenu imposable. Leur revenu mensuel moyen est en effet de :

  • keyboard_double_arrow_right
    474 € pour l'achat-revente et la fourniture de logement (71 % d’abattement) ;
  • keyboard_double_arrow_right
    817 € pour les prestations de services artisanales et commerciales (50 %) ;
  • keyboard_double_arrow_right
    1 079 € pour les activités libérales (34 %).

Par conséquent, le revenu mensuel moyen des micro-entrepreneurs reste inférieur au Smic (salaire minimum de croissance), puisque ce dernier s’établit à 1 353,07 € net par mois au 1er janvier 2023.

Lire aussi : Tout savoir sur le statut d’auto-entrepreneur en 2023

 

Une dynamique disparate selon les activités

Si la plupart des catégories d’activités progressent, le statut d’auto-entrepreneur est principalement porté par certains secteurs spécifiques qui, en 2022, se sont montrés très dynamiques.

 

keyboard_arrow_rightUne progression portée par certaines activités

Malgré un bilan global plutôt positif, ce sont tout particulièrement certains secteurs d'activité qui ont actuellement la cote. Selon les chiffres de l'Insee, le nombre d'auto-entreprises économiquement actives a le plus progressé dans les catégories :

  • keyboard_double_arrow_right
    arts, spectacles et autres activités récréatives : + 36,4 % sur un an, pour un total de 61,6 millions d'auto-entrepreneurs économiquement actifs ;
  • keyboard_double_arrow_right
    activités sportives : + 35 %, soit 37,7 millions d'actifs ;
  • keyboard_double_arrow_right
    autres services personnels : + 30,1 %, soit 78,5 millions d'actifs ;
  • keyboard_double_arrow_right
    activités de nettoyage : + 19,7 %, soit 56,1 millions d'actifs ;
  • keyboard_double_arrow_right
    taxis et VTC : + 19,6 %, soit 12 millions d'actifs ;
  • keyboard_double_arrow_right
    autres activités de service administratif et de soutien : + 18,4 %, soit 43,5 millions d'actifs ;
  • keyboard_double_arrow_right
    enseignement : + 17,9 %, soit 80,6 millions d'actifs.

A contrario, certaines activités semblent marquer le pas, tout particulièrement celles qui étaient populaires durant l’épidémie de Covid-19. Ainsi, le nombre d'auto-entreprises économiquement actives a le moins progressé dans les catégories :

  • keyboard_double_arrow_right
    activités de poste et de courrier : - 28,7 %, soit 36,6 millions d'actifs ;
  • keyboard_double_arrow_right
    restauration et débits de boissons : - 2,3 %, soit 27,7 millions d'actifs ;
  • keyboard_double_arrow_right
    réparations hors automobile : + 1,3 %, soit 21,9 millions d'actifs ;
  • keyboard_double_arrow_right
    commerce-réparation d'automobiles : + 1,5 %, soit 22,9 millions d'actifs ;
  • keyboard_double_arrow_right
    agriculture, sylviculture et pêche : + 1,5 %, soit 2,1 millions d'actifs.

Lire aussi : Nos fiches métiers d’auto-entrepreneurs

 

keyboard_arrow_rightDes secteurs d’activités toujours surreprésentés

En cumulé, on constate que certains domaines d’activités concentrent une grande partie des micro-entrepreneurs. Les catégories comptant le plus de micro-entreprises économiquement actives sont les suivantes.

  1. keyboard_double_arrow_right
    Enseignement (80,6 millions) : cela regroupe notamment les coachs sportifs, les moniteurs d'auto-école ou encore les professeurs de musique.
  2. keyboard_double_arrow_right
    Santé (79,4 millions) : on y retrouve notamment les ostéopathes, les diététiciens ou encore les psychologues.
  3. keyboard_double_arrow_right
    Industrie (78,7 millions).
  4. keyboard_double_arrow_right
    Autres services personnels (78,5 millions) : cela concerne notamment les aides ménagères, les baby-sitters ou encore les assistants administratifs.
  5. keyboard_double_arrow_right
    Coiffure et soins du corps (70,4 millions) : on y retrouve entre autres les coiffeurs, les esthéticiennes et les stylistes ongulaires.
  6. keyboard_double_arrow_right
    BTP travaux de finition (69,2 millions) : cela regroupe notamment les peintres et les carreleurs.

Sources :

Stat'ur conjoncture : Janvier 2023, n°357 - URSSAF – 2023

Stat'ur conjoncture : Juillet 2021, n°327 - URSSAF – 2021

Essor des créations de sociétés et de micro-entrepreneurs en 2021 - Insee - 2022

star star star star star
Super site, très complet. Merci !

le 16/08/2023

star star star star star
Très bon service, réactif avec des conseils avisés

le 15/11/2023

star star star star star
très satisfait de l'écoute et de l'aide des conseillers qui sont au top !

le 31/01/2024

star star star star star
Très bien. Très réactif et efficace. Le suivi est très satisfaisant

le 01/11/2023

star star star star star
Bon service, efficace et rapide

le 25/10/2023

chevron_right Espace Auto-Entrepreneur

/

Blog

/

Auto-entreprise : les derniers chiffres de 2023