Se connecter

Les règles comptables de l’auto-entreprise

Malgré des règles comptables allégées, les micro entrepreneurs sont soumis à certaines obligations : édition de factures, facturation éventuelle de la TVA, suivi du chiffre d'affaires ou encore ouverture d'un compte bancaire.

La comptabilité de l’auto-entrepreneur en bref

La comptabilité de l’auto-entrepreneur en bref

Édition des factures, ouverture d’un compte bancaire, tenue d’un livre de recettes… découvrez toutes les obligations comptables de l’auto-entrepreneur.

Le fonctionnement de la TVA pour les auto-entrepreneurs

Le fonctionnement de la TVA pour les auto-entrepreneurs

Normalement exonéré, l’auto-entrepreneur peut facturer la TVA à ses clients dans certains cas. Seuils de franchise et conséquences pour l’auto-entreprise : découvrez tout ce qu’il faut savoir sur le sujet.

La comptabilité des auto-entreprises de A à Z

Exonération de TVA, absence de compte de résultat, ouverture d’un compte en banque, tenue d’un livre de recettes… la comptabilité des auto entrepreneurs et micro entrepreneurs est soumise à de nombreuses spécificités. Prenez le temps de les découvrir avant de créer votre micro-entreprise.

 

Les obligations comptables de l’auto-entrepreneur

Certes, le régime de l'auto-entreprise vous évite de nombreuses formalités comptables (compte de résultat, bilan, expert-comptable, etc.). Malgré tout, vous devez vous plier à plusieurs règles en matière de comptabilité :

  • vous devez déclarer votre chiffre d'affaires tous les mois ou tous les 3 mois (selon votre option déclarative), même en l'absence de chiffre d'affaires ;
  • vous devez consigner vos encaissements au sein d'un livre des recettes ;
  • en cas d'activité commerciale, vous devez noter vos dépenses dans un registre des achats ;
  • vous devez éditer des factures et y inclure de nombreuses informations obligatoires ;
  • vous avez l'obligation d'ouvrir un compte bancaire pour votre auto-entreprise si votre chiffre d'affaires est supérieur à 10 000 € pendant 2 années de suite.

 

Le fonctionnement de la TVA en auto-entreprise

Par défaut, les auto entrepreneurs sont exonérés de TVA : c'est ce qu'on appelle la franchise en base de TVA. À condition de ne pas dépasser les seuils de chiffre d'affaires, vous n'avez donc pas à facturer la TVA à vos clients.

En revanche, vous devez appliquer la TVA sur vos factures dans deux situations :

  • si vous avez dépassé les seuils autorisés ;
  • ou si vous avez décidé de ne plus en être exonéré.

Dans un cas comme dans l’autre, vous devez facturer la TVA à vos clients selon le taux en vigueur (généralement 20 %), avant de la déclarer et de la reverser à l’administration fiscale.

Vous avez besoin d'aide ?
Contactez nos spécialistes

08 90 40 00 50

Du Lundi au Vendredi de 9h à 18h

Service à 3€/appel