Se connecter
La Ruche des Auto-Entrepreneurs

Imaginée par des auto-entrepreneurs pour des auto-entrepreneurs, La Ruche vous accompagne dans la réussite de votre activité !

La gestion de l’auto-entreprise

Malgré des formalités simplifiées, la gestion de votre auto-entreprise ne doit rien laisser au hasard. En tant qu'auto-entrepreneur, vous devez en effet respecter de nombreuses règles pour facturer, gérer votre comptabilité, réaliser vos déclarations, modifier votre auto-entreprise ou même embaucher du personnel.

La facturation de l’auto-entrepreneur

Comme n'importe quel autre professionnel, l'auto entrepreneur se doit de facturer dans les règles de l'art, notamment pour limiter le risque d'impayé et les litiges avec ses clients. Mentions obligatoires, édition d'un devis, délais de paiement ou encore gestion des retards : découvrez tout ce qu'il faut savoir pour réaliser la facturation de votre auto-entreprise.

Les règles de facturation à respecter par l’auto-entrepreneur

Les règles de facturation à respecter par l’auto-entrepreneur

Mentions obligatoires, durée de conservation ou encore sanctions : découvrez toutes les règles de facturation auxquelles sont soumis les auto-entrepreneurs.

Les mentions obligatoires sur la facture d’un auto-entrepreneur

Les mentions obligatoires sur la facture d’un auto-entrepreneur

La facture de l’auto-entrepreneur doit comprendre plusieurs mentions obligatoires, comme le détail des prestations, le numéro de facturation ou l’identité de l’acheteur.

Auto-entrepreneur : la réalisation d’un devis est-elle obligatoire ?

Auto-entrepreneur : la réalisation d’un devis est-elle obligatoire ?

Certaines activités exercées par l’auto-entrepreneur nécessitent obligatoirement l’édition d’un devis. Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur le devis réalisé par l’auto-entreprise.

Les frais de débours de l’auto-entrepreneur

Les frais de débours de l’auto-entrepreneur

Plus avantageux que la refacturation, les frais de débours réalisés par l’auto-entrepreneur ne concernent que les sommes engagées pour le compte d’un client.

Auto-entrepreneur : vos recours en cas d’impayés

Auto-entrepreneur : vos recours en cas d’impayés

Votre client refuse de vous payer ? Face à un impayé, l’auto-entrepreneur peut se sentir démuni. Il existe pourtant des procédures à l’amiable et judiciaires pour exiger le paiement de vos créances.

Auto-entrepreneur : comment éviter les impayés ?

Auto-entrepreneur : comment éviter les impayés ?

Pour éviter les impayés, l’auto-entrepreneur doit respecter plusieurs règles incontournables : connaître ses clients, encadrer ses prestations et suivre sa comptabilité.

La gestion financière de l’auto-entreprise

Les auto-entreprises sont soumises à une fiscalité allégée. Malgré tout, vous devez assumer un certain nombre de charges (cotisations sociales, charges fixes, etc.) et éventuellement gérer la TVA si vous n'en êtes plus exonéré. Sachez également que l'auto entrepreneur est soumis à plusieurs obligations comptables (compte bancaire, livre des recettes, etc.) et qu'il se doit d'adopter les bonnes habitudes pour optimiser sa gestion financière.

La liste des charges de l’auto-entreprise

La liste des charges de l’auto-entreprise

Dresser la liste des charges de son auto-entreprise, c’est primordial pour évaluer la rentabilité de son activité, définir sa politique tarifaire ou encore réduire les dépenses de l’auto-entrepreneur.

Auto-entrepreneur : les 4 règles d’or pour mieux gérer votre comptabilité

Auto-entrepreneur : les 4 règles d’or pour mieux gérer votre comptabilité

Connaître le régime, anticiper sa trésorerie, utiliser les outils adéquats… découvrez tous nos conseils pour mieux gérer la comptabilité de l’auto-entreprise.

La déclaration et le paiement de la TVA par l’auto-entrepreneur

La déclaration et le paiement de la TVA par l’auto-entrepreneur

La déclaration et le paiement de la TVA par l’auto-entrepreneur sont régis par un certain nombre de règles. Obtention d’un numéro, régime d’imposition et auto-entreprises concernées : l’essentiel à retenir.

La déduction de la TVA sur les dépenses de l’auto-entrepreneur

La déduction de la TVA sur les dépenses de l’auto-entrepreneur

L’auto-entrepreneur peut déduire la TVA sur certains achats professionnels, comme l’essence ou le matériel. La déduction de la TVA est toutefois soumise à de nombreuses règles.

Les déclarations de l’auto-entrepreneur

Selon votre option déclarative, vous avez l'obligation de déclarer votre chiffre d'affaires à l'URSSAF tous les mois ou tous les trimestres, y compris si vous n'avez pas eu de revenus sur la période. Toutefois, ce n'est pas la seule déclaration que l’auto entrepreneur doit réaliser dans le cadre de son activité. Pour y voir plus clair, retrouvez toutes vos obligations en la matière : impôts sur le revenu, TVA, conséquences du dépassement des plafonds de chiffre d’affaires, etc.

La déclaration du chiffre d’affaires de l’auto-entrepreneur

La déclaration du chiffre d’affaires de l’auto-entrepreneur

Échéances de déclaration, modalités déclaratives et paiement : suivez notre guide pour déclarer le chiffre d’affaires de votre auto-entreprise.

La première déclaration de chiffre d’affaires de l’auto-entrepreneur

La première déclaration de chiffre d’affaires de l’auto-entrepreneur

La première déclaration de chiffre d’affaires de l’auto-entreprise peut être une source de stress pour les nouveaux auto-entrepreneurs. Suivez notre guide pour ne pas vous tromper !

Le dépassement des plafonds de l’auto-entreprise

Le dépassement des plafonds de l’auto-entreprise

L’auto-entrepreneur est soumis à un plafond de TVA et à un plafond de chiffre d’affaires. Découvrez les conséquences pour l’auto-entreprise en cas de dépassement de l’un de ces deux plafonds.

La déclaration d’impôt de l’auto-entrepreneur

La déclaration d’impôt de l’auto-entrepreneur

Comme tout contribuable, l’auto-entrepreneur a l’obligation de réaliser une déclaration d’impôts chaque année. Pour cela, il doit utiliser un formulaire spécifique : le 2042 C Pro.

La déclaration des revenus YouTube de l’auto-entrepreneur

La déclaration des revenus YouTube de l’auto-entrepreneur

Vous monétisez vos vidéos YouTube ? En tant qu’auto-entrepreneur, vous avez l’obligation de déclarer vos revenus AdSense auprès des douanes et de l’URSSAF.

L’embauche de personnel par l’autoentrepreneur

Bien que cela soit autorisé par la réglementation, l'embauche de personnel pour son auto-entreprise n'est pas toujours une solution pertinente, notamment en raison des charges à supporter. Heureusement, vous disposez d'autres solutions pour vous entourer. Déclaration du conjoint collaborateur, usage de la sous-traitance, association entre auto-entrepreneurs... découvrez tous les leviers qui s'offrent à vous et les sanctions en cas de salariat déguisé.

Recruter du personnel pour son auto-entreprise

Recruter du personnel pour son auto-entreprise

Bien que les démarches soient relativement complexes, l’auto-entrepreneur a le droit de recruter du personnel. L’embauche de salarié pour son auto-entreprise n’est cependant pas exempte d’inconvénients.

Le conjoint collaborateur de l’auto-entrepreneur

Le conjoint collaborateur de l’auto-entrepreneur

Si votre conjoint participe à l’activité de l’auto-entreprise, le statut de conjoint collaborateur de l’auto-entrepreneur est le choix évident pour le déclarer à l’administration.

La sous-traitance en auto-entreprise

La sous-traitance en auto-entreprise

Bien que l’auto-entrepreneur puisse faire appel à un sous-traitant, cette pratique ne doit pas être utilisée à la légère car elle est soumise à différentes règles spécifiques.

L’association entre auto-entrepreneurs

L’association entre auto-entrepreneurs

Bien qu’il soit possible de s’associer entre auto-entrepreneurs, cette pratique n’est pas sans risque. Découvrez les secrets d’une association d’auto-entrepreneurs réussie !

Le salariat déguisé d’un auto-entrepreneur

Le salariat déguisé d’un auto-entrepreneur

Si un lien de subordination existe entre le client et l’auto-entrepreneur, la relation de travail peut être requalifiée en salariat déguisé. Une situation lourde de conséquences pour les deux parties.

L’auto-entreprise de services à la personne

Vous êtes coiffeur à domicile, jardinier, aide ménagère ou encore baby-sitter ? Dans ce cas, vous êtes considéré comme un auto-entrepreneur de services à la personne. Contrairement à d'autres professions, ces activités disposent d'un cadre réglementaire spécifique, notamment en ce qui concerne les déclarations à réaliser, les modes de paiement autorisés, les autorisations nécessaires ou encore les activités autorisées. Découvrez notre dossier pour tout savoir sur l’auto entrepreneuriat & les services à la personne.

Le guide des auto-entreprises de services à la personne

Le guide des auto-entreprises de services à la personne

Autorisation nécessaire, avantages fiscaux et activités autorisées : découvrez tout ce qu’il faut savoir sur les auto-entreprises de services à la personne.

La déclaration de services à la personne de l’auto-entrepreneur

La déclaration de services à la personne de l’auto-entrepreneur

Bien que facultative, la déclaration de services à la personne de l’auto-entrepreneur est recommandée afin d’accorder des avantages fiscaux à ses clients. Suivez notre guide sur la déclaration SAP de l’auto-entreprise.

Le paiement par CESU des auto-entrepreneurs SAP

Le paiement par CESU des auto-entrepreneurs SAP

Seules les auto-entreprises de services à la personnes peuvent être payées grâce aux CESU. Découvrez les formalités à respecter par l’auto-entrepreneur pour pouvoir encaisser des CESU.

La modification et la fermeture de l’auto-entreprise

En cas de changement d'adresse, d'activité ou encore de conjoint collaborateur, vous avez l'obligation de modifier votre auto-entreprise, et ce, au moyen du formulaire P2-P4. Vous souhaitez interrompre votre activité d’auto entrepreneur ? Là aussi, vous devez réaliser plusieurs démarches dans l’optique de suspendre ou de fermer votre auto-entreprise : dernière déclaration de chiffre d'affaires, déclaration aux impôts, paiement de la TVA ou encore fermeture de votre compte bancaire.

Le changement d’adresse de l’auto-entreprise

Le changement d’adresse de l’auto-entreprise

En cas de déménagement, l’auto-entrepreneur a l’obligation de prévenir son CFE afin de procéder au changement d’adresse de son auto-entreprise. Une démarche non sans conséquences sur l’activité.

Les modifications de l’auto-entreprise : adresse, activité ou conjoint

Les modifications de l’auto-entreprise : adresse, activité ou conjoint

Toute modification de l’auto-entreprise doit être déclarée à votre CFE. Cela concerne un changement de domiciliation, l’ajout d’une activité ou un changement relatif à un conjoint collaborateur.

Le formulaire P2-P4 de modification ou de fermeture d’auto-entreprise

Le formulaire P2-P4 de modification ou de fermeture d’auto-entreprise

Permettant de modifier son auto-entreprise ou de cesser son activité, le formulaire P2-P4 doit être envoyé par courrier ou par voie électronique au CFE dont dépend l’auto-entrepreneur.

La fermeture de l’auto-entreprise

La fermeture de l’auto-entreprise

En plus de faire sa déclaration de cessation d’activité, l’auto-entrepreneur doit s’acquitter de nombreuses formalités pour fermer son auto-entreprise.

Le guide pour gérer votre auto-entreprise de A à Z

Comme n’importe quel autre régime, l’auto-entreprise est soumise à de nombreuses règles en matière de gestion. Facturation, déclarations, recrutement ou encore comptabilité : le micro-entrepreneur se doit de respecter un cadre réglementaire bien précis. Pour simplifier la gestion de votre activité, Espace Auto-Entrepreneur vous propose un service complet et personnalisé pour gérer votre auto-entreprise facilement et sans erreur.

 

Le b.a.-ba de la gestion d’une auto-entreprise

Au quotidien, l'auto-entrepreneur se doit de respecter un certain nombre de règles pour gérer toutes les facettes de son auto-entreprise. À travers cette page, nous vous proposons de découvrir toutes les principales formalités que vous devez accomplir dans le cadre de votre activité.

  • La facturation : règles de facturation, mentions obligatoires sur vos documents commerciaux, édition de devis, frais de débours, gestion des impayés... retrouvez toutes les bonnes habitudes à adopter pour mieux facturer en auto-entreprise.
  • La gestion financière : malgré des contraintes limitées, l'auto-entrepreneur se doit de respecter plusieurs principes pour optimiser la gestion financière et comptable de son auto-entreprise. Du paiement des charges à la déclaration de TVA, en passant par le suivi de votre trésorerie, découvrez tous nos conseils pour mieux piloter votre activité.
  • Les déclarations : au quotidien, l'auto-entrepreneur se doit de réaliser différentes déclarations auprès de l'administration, notamment en ce qui concerne son chiffre d'affaires. Un réflexe d'autant plus important que le dépassement des plafonds autorisés peut avoir de lourdes conséquences sur votre micro-entreprise (application de la TVA, sortie du régime, etc.).
  • Le recrutement : vous disposez de plusieurs leviers pour recruter du personnel pour votre auto-entreprise, à l’image de l’embauche d’un conjoint collaborateur ou de la sous-traitance. Pour cela, il est néanmoins essentiel d’en maîtriser le fonctionnement.
  • La modification : si votre auto-entreprise évolue (déménagement, changement d’activité, fermeture, etc.), vous avez l’obligation de le déclarer à votre CFE. Nos conseils pour y parvenir.

 

Une gestion simplifiée avec Espace Auto Entrepreneur

En vous inscrivant sur Espace Auto Entrepreneur, vous pouvez piloter votre auto-entreprise en ligne de A à Z. Depuis notre plateforme, vous profitez en effet de plusieurs services et outils pour gérer plus facilement et sans erreur toutes les facettes de votre activité :

  • édition des factures et des devis ;
  • suivi de votre chiffre d'affaires ;
  • déclarations de chiffre d'affaires ;
  • relance de paiement ;
  • mise en demeure ;
  • support administratif disponible 7 jours sur 7.

En tant que spécialistes de l’auto-entreprise, nos conseillers sont également à votre disposition pour répondre à toutes vos questions, vous accompagner et vous aider à mieux gérer votre auto-entreprise au quotidien. De quoi simplifier vos formalités administratives et garantir la réussite de votre activité !

Vous avez besoin d'aide ?
Contactez nos spécialistes

08 90 40 00 50
Du Lundi au Vendredi de 9h à 18h