Se connecter
La Ruche des Auto-Entrepreneurs

Imaginée par des auto-entrepreneurs pour des auto-entrepreneurs, La Ruche vous accompagne dans la réussite de votre activité !

La création d’une auto-entreprise

Découvrez les démarches à suivre pour créer une auto-entreprise, vos interlocuteurs du quotidien et les obligations que vous devez respecter pour devenir auto-entrepreneur (immatriculation, assurance obligatoire, expérience requise, etc.).

L’inscription au régime de la micro-entreprise

Lors de la création de votre auto-entreprise, vous devez remplir une déclaration de début d'activité et fournir un certain nombre de documents, notamment en fonction de la nature de votre activité. Une fois votre statut d'auto-entrepreneur créé, l'administration vous adressera plusieurs informations essentielles (SIRET, Sirène, etc.).

Les démarches pour créer une auto-entreprise de A à Z

Les démarches pour créer une auto-entreprise de A à Z

Interlocuteurs à contacter, procédure de déclaration et documents obligatoires : suivez le guide pour découvrir comment créer une auto-entreprise.

Le formulaire de création d’une auto-entreprise

Le formulaire de création d’une auto-entreprise

Suivez notre guide pour remplir le formulaire de création d’une auto-entreprise, aussi appelé Cerfa P0 micro-entrepreneur, et débuter votre activité.

Tout savoir sur le numéro SIRET de l’auto-entrepreneur

Tout savoir sur le numéro SIRET de l’auto-entrepreneur

Le SIRET de l’auto-entrepreneur est un code permettant d’identifier votre auto-entreprise. On fait le point sur son fonctionnement et son obtention.

Le code APE de l’auto-entreprise de A à Z

Le code APE de l’auto-entreprise de A à Z

Le code APE de l’auto-entrepreneur, c’est un identifiant attribué par l’INSEE qui sert à identifier l’activité principale que vous exercez en auto-entreprise. Focus.

L’extrait K : indispensable pour l’auto-entrepreneur commerçant

L’extrait K : indispensable pour l’auto-entrepreneur commerçant

Prouvant l’existence juridique de l’auto-entreprise, l’extrait K est indispensable pour tous les auto-entrepreneurs exerçant une activité commerciale.

Fermeture de son auto-entreprise : comment redevenir auto-entrepreneur ?

Fermeture de son auto-entreprise : comment redevenir auto-entrepreneur ?

Vous souhaitez redevenir auto-entrepreneur après la fermeture d’une première auto-entreprise ? Découvrez comment vous y prendre.

La domiciliation de l’auto-entreprise

La domiciliation de l’auto-entreprise

Domicile personnel, incubateur ou local commercial : découvrez toutes les solutions de domiciliation d’auto-entreprise qui existent et faites le bon choix pour votre activité.

Les CFE des auto-entreprises

Dès la création de votre auto-entreprise, vous êtes automatiquement rattaché à un Centre de formalités des entreprises (CFE). En tant qu'interlocuteur privilégié, cet organisme centralise vos demandes et vous accompagne au quotidien. Selon la nature de votre activité d’auto-entrepreneur, il pourra s'agir de l'URSSAF, de la CCI (Chambre de commerce et d'industrie), de la CMA (Chambre de métiers et de l'artisanat) ou même du greffe du tribunal de commerce.

Les Centres de formalités des entreprises des auto-entrepreneurs

Les Centres de formalités des entreprises des auto-entrepreneurs

L’URSSAF, la CCI et la CMA sont les trois principaux CFE dont dépendent les auto-entrepreneurs. Découvrez à quel organisme votre auto-entreprise est rattachée.

L’URSSAF : le CFE des auto-entrepreneurs libéraux

L’URSSAF : le CFE des auto-entrepreneurs libéraux

Vous exercez une activité libérale sous le régime de l’auto-entreprise ? C’est donc l’URSSAF qui est votre CFE et qui, à ce titre, est votre interlocuteur dédié pour l’ensemble de vos démarches.

La Chambre de métiers et de l’artisanat : le CFE des auto-entrepreneurs artisanaux

La Chambre de métiers et de l’artisanat : le CFE des auto-entrepreneurs artisanaux

Si vous exercez une activité artisanale sous le régime de l’auto-entreprise, vous dépendez de la CMA (Chambre de métiers et de l’artisanat). Découvrez le rôle du CFE des auto-entrepreneurs artisanaux.

La Chambre de commerce et d’industrie, le CFE des auto-entreprises commerciales

La Chambre de commerce et d’industrie, le CFE des auto-entreprises commerciales

Vous exercez une activité commerciale en tant qu’auto-entrepreneur ? Dans ce cas, c’est la Chambre de commerce et d’industrie (CCI) qui joue le rôle de CFE pour votre activité.

Le greffe du tribunal de commerce, le CFE des agents commerciaux en auto-entreprise

Le greffe du tribunal de commerce, le CFE des agents commerciaux en auto-entreprise

Le greffe du tribunal de commerce, c’est un organe qui joue le rôle de CFE pour tous les auto-entrepreneurs exerçant une activité d’agent commercial. Découvrez ses missions.

Le compte bancaire de l’auto-entrepreneur

Une fois votre entreprise créée, il peut être judicieux d’ouvrir un compte bancaire pour votre activité. Pourquoi ? Tout simplement car vous avez l’obligation de disposer d’un compte dédié à votre auto-entreprise si votre chiffre d’affaires est supérieur à 10 000 € pendant deux années de suite. Toutefois, vous n’avez aucune obligation d’opter pour un compte bancaire professionnel.

La réglementation sur le compte bancaire de l’auto-entrepreneur

La réglementation sur le compte bancaire de l’auto-entrepreneur

La réglementation est très claire : l’auto-entrepreneur a l’obligation d’ouvrir un compte bancaire dédié à son auto-entreprise à partir d’un certain montant de chiffre d’affaires.

Le choix d’un compte bancaire pour l’auto-entrepreneur

Le choix d’un compte bancaire pour l’auto-entrepreneur

L’auto-entrepreneur a l’obligation d’avoir un compte bancaire dédié à son activité. Mais quelle solution bancaire choisir pour son auto-entreprise : un compte courant, professionnel ou en ligne ?

Les assurances de l’auto-entreprise

Selon la nature de votre activité, il est possible que vous ayez l'obligation de souscrire certaines assurances, à l'image de la RC Pro, d'une assurance auto ou encore de la garantie décennale. Bien que facultatives, d’autres assurances peuvent également présenter un intérêt pour les auto-entrepreneurs, comme la mutuelle, l’assurance multirisque ou la protection juridique par exemple.

Les assurances des auto-entrepreneurs de A à Z

Les assurances des auto-entrepreneurs de A à Z

RC Pro, garantie décennale, protection juridique ou encore garantie multirisque : découvrez les assurances de l’auto-entreprise, ainsi que les activités concernées.

L’assurance de responsabilité civile professionnelle de l’auto-entrepreneur

L’assurance de responsabilité civile professionnelle de l’auto-entrepreneur

Couvrant les dommages que l’auto-entrepreneur pourrait causer à des tiers, la responsabilité civile professionnelle est obligatoire pour certaines auto-entreprises.

La garantie décennale : l’assurance de l’auto-entreprise du BTP

La garantie décennale : l’assurance de l’auto-entreprise du BTP

Obligatoire pour les auto-entrepreneurs du BTP, la garantie décennale de l’auto-entreprise couvre votre responsabilité civile pendant 10 ans de tout dommage survenant sur l’ouvrage.

L’assurance multirisque de l’auto-entreprise

L’assurance multirisque de l’auto-entreprise

L’assurance multirisque de l’auto-entrepreneur, c’est un contrat aux nombreuses garanties permettant de mieux protéger l’auto-entreprise : la RC Pro, la garantie décennale ou encore la perte d’exploitation.

La complémentaire santé de l’auto-entrepreneur

La complémentaire santé de l’auto-entrepreneur

À quoi sert une mutuelle auto-entrepreneur ? Comment choisir sa complémentaire santé auto-entrepreneur ? Comment fonctionne l’assurance santé auto-entrepreneur ? Toutes nos réponses !

Les autres démarches lors de la création de l’auto-entreprise

Outre les principales formalités de création de votre auto-entreprise, vous pouvez être contraint de réaliser d'autres démarches afin de devenir auto-entrepreneur. Selon la nature de votre activité, il est possible que vous deviez demander une carte de commerçant ambulant, vous inscrire au registre des transports ou encore vous immatriculer au RM (Répertoire des métiers) ou au RCS (Registre du commerce et des sociétés).

Le Stage de préparation à l’installation pour les auto-entrepreneurs

Le Stage de préparation à l’installation pour les auto-entrepreneurs

Désormais facultatif, le Stage de préparation à l’installation (SPI) est vivement conseillé pour les auto-entrepreneurs artisans afin d’acquérir les bases de l’entrepreneuriat.

Les obligations de l’auto-entrepreneur commerçant ambulant

Les obligations de l’auto-entrepreneur commerçant ambulant

S’il a une activité ambulante ou qu’il occupe le domaine public, l’auto-entrepreneur artisan ou commerçant doit obtenir différentes autorisations, comme un permis de stationnement ou une carte de commerçant ambulant.

Les obligations de l’auto-entrepreneur du transport

Les obligations de l’auto-entrepreneur du transport

Aptitudes professionnelles, immatriculation de l’auto-entreprise et activités autorisées : découvrez toutes les obligations des auto-entrepreneurs réalisant du transport de personnes ou de marchandises.

La médiation de la consommation pour les auto-entrepreneurs

La médiation de la consommation pour les auto-entrepreneurs

La médiation de la consommation, c’est un dispositif que l’auto-entrepreneur doit obligatoirement mettre en place s’il vend ses produits ou services à des clients particuliers.

Les obligations de l’auto-entrepreneur pour l’achat et la vente à l’étranger

Les obligations de l’auto-entrepreneur pour l’achat et la vente à l’étranger

Vous achetez ou vendez des produits ou des prestations de services à l’étranger ? Découvrez toutes les formalités de l’auto-entreprise pour l’import et l’export.

Les missions de l’INSEE auprès des auto-entrepreneurs

Les missions de l’INSEE auprès des auto-entrepreneurs

Délivrance du SIRET, mise à disposition d’indices, réalisation d’études de marché : découvrez toutes les missions de l’INSEE auprès des auto-entrepreneurs.

La création d’une auto-entreprise en toute simplicité

Malgré des formalités simplifiées, la création d’une auto-entreprise exige le respect de nombreuses règles : formulaire à remplir, expériences requises, assurances nécessaires ou encore immatriculation. Vous souhaitez en savoir plus ou simplifier vos démarches ? Sur Espace Auto-Entrepreneur, retrouvez tout ce qu’il faut savoir pour créer une auto-entreprise. Profitez également d’un service d’inscription en ligne pour devenir auto-entrepreneur facilement et très rapidement.

 

Les règles pour créer votre auto-entreprise

Contrairement aux sociétés, la création d’une auto-entreprise est une démarche relativement simple. En effet, vous n’avez pas besoin de rédiger vos statuts, de disposer d’un capital social, ni même de faire appel à un expert-comptable. C'est d'ailleurs l'une des raisons pour lesquelles le statut d'auto-entrepreneur est idéal pour les activités individuelles, notamment en complément d'une autre activité.

Malgré des démarches simplifiées, vous devez suivre différentes règles pour créer votre micro-entreprise. Comme vous pouvez le découvrir à la lecture de cette page, il vous faut notamment :

  • remplir le formulaire de déclaration de début d'activité ;
  • prendre contact avec votre Centre de formalités des entreprises (CFE) ;
  • souscrire les éventuelles assurances obligatoires à votre activité ;
  • justifier de votre expérience si vous exercez une activité réglementée ;
  • respecter le cadre de l'auto-entreprise (création d'un compte bancaire, échéances à tenir, immatriculation, etc.).

Si vous ne respectez pas ces différentes formalités, la création de votre auto-entreprise pourra être retardée, suspendue, voire même annulée si votre activité n'est pas éligible. Prenez donc le temps de vous renseigner avant de vous lancer dans l'aventure de l'entrepreneuriat !

 

Créez votre auto-entreprise facilement avec Espace Auto-Entrepreneur

Pour simplifier vos démarches, vous pouvez créer votre auto-entreprise sur Espace Auto Entrepreneur en seulement quelques minutes. Grâce à notre formulaire simplifié, vous pouvez en effet devenir auto-entrepreneur en seulement 4 étapes :

  1. Remplissez vos informations personnelles
  2. Sélectionnez la nature de votre activité
  3. Renseignez les coordonnées de votre auto-entreprise
  4. Validez la création de votre activité

Simple et rapide, la création de votre micro-entreprise en ligne vous fait profiter en plus de nombreux avantages. Sur Espace Auto Entrepreneur, nous vous garantissons :

  • un traitement de votre demande en seulement 24 heures ;
  • la vérification complète de votre dossier afin de corriger les erreurs ;
  • une inscription au régime de l'auto-entreprise en seulement 15 minutes.

Et ce n’est pas tout ! Les conseillers Espace Auto Entrepreneur sont à votre disposition pour répondre à toutes vos questions concernant la création ou la gestion de votre activité d’auto-entrepreneur. Activités éligibles, documents à fournir, prix de création, conditions de cumul d'activités ou encore diplômes nécessaires : nos experts vous accompagnent de A à Z pour vous permettre de créer votre auto-entreprise sans erreur et en toute simplicité.

Vous avez besoin d'aide ?
Contactez nos spécialistes !

08 90 40 00 50

Du Lundi au Vendredi de 9h00 à 18h00

Service à 3€/appel